Brûlage des déchets verts interdits dans les jardins…

7 avril 2017

Brûlage des déchets verts et pollution – Le saviez-vous ?

 

 

 

 

 

 

 

Qui n’a pas entendu les médias évoqués la pollution de l’air par des particules fines. Souvent l’on fait référence à ce type de pollution dans les grandes villes ou en milieu industriel. Les mesures les plus visibles sont la réduction de la vitesse des véhicules routier ou bien dans les cas sévères de pollution de l’air, la mise en place de la circulation alternée.

Il existe pourtant d’autres sources d’émission de particules fines, pourtant méconnue, le brûlage des déchets verts.

Le règlement sanitaire départemental, en son article 84, indique que le brûlage des déchets verts à l’air libre est interdit. Il est recommandé de valoriser les déchets verts soit en compostage soit par la mise en déchetterie.

Un feu de 50 kg de déchets verts équivaut à l’émission en particules :

  • D’un véhicule essence récent qui parcourt 22 000 km
  • D’un véhicule diesel récent qui parcourt 17 300 km
  • D’un mois de chauffage d’un pavillon avec une chaudière à bois
  • 2750 trajets vers la déchetterie (aller et retour) avec un véhicule essence
  • 2150 trajets vers la déchetterie (aller et retour) avec un véhicule diesel

Alors maintenant que je le sais, je m’engage à respecter l’air que nous respirons et au besoin à le faire savoir autour de moi.