Le Frelon asiatique – Quelques informations

2 septembre 2016

L’air d’origine de Vespa velutina est le sud-est asiatique et sa variété Vespa velutina nigrithorax est originaire de chine. Le premier signalement de Vespa velutina nigrithorax en France date de début 2005 en Lot-et-Garonne. Cette espèce introduite connaît depuis une expansion très rapide : sa présence est aujourd’hui détectée sur 75% du territoire, son expansion ne s’arrêtera pas à nos frontières à terme toute l’Europe sera touchée.

Le frelon en lorraine

En 2015 le frelon asiatique a été observé en Lorraine à Terville en Moselle ainsi qu’à Toul et Dommartemont en Meurthe et Moselle. La dynamique de développement du frelon asiatique, son impact sur la filière apicole et la biodiversité nécessite une prise en compte du problème par tous les publics et tous les acteurs du territoire.

L’impact sur les abeilles

Les frelons asiatiques ont un fort impact sur les ruchers car non seulement ils prélèvent des abeilles mais ils provoquent aussi, par leur présence permanente devant les ruches, un arrêt de l’activité de butinage, ce qui va ralentir ou stopper la ponte des abeilles hivernantes par la reine. Cela entraînera l’effondrement puis la mort de la colonie durant l’hiver.

Son nid est de forme sphérique à ovoïde et peut atteindre, au maximum, 80 cm de diamètre. Il est généralement accroché à des hauteurs importantes. On peut cependant en trouver dans des bâtiments ouverts et plus rarement au sol. La population des nids est plus importante que pour le frelon européen.

Dans les secteurs où s’est installé cet insecte, les autorités sanitaires  ne relève, depuis 2005, ni augmentation du nombre des cas de piqûres d’Hyménoptères, ni aggravation de leurs conséquences sanitaires.
Cependant la destruction d’un nid en zone sensible : parc, école, voie public, maison de retraite… est une priorité pour assurer la sécurité des usagers.