Les chenilles processionnaires

Entre avril et mai les chenilles urticantes vont venir perturber notre vie quotidienne …

Quelques conseils de FREDON GRAND EST…

La chenille de la chenille processionnaire du chêne développe des soies urticantes à partir du troisième stade larvaire, au mois de mai. Ces soies sont libérées lors de stress ou depuis les mues des chenilles, qui changent de peau entre chaque stade.

La lutte biologique est un des moyens pour réguler les populations de processionnaires du chêne. Les mésanges sont réputées pour en consommer les chenilles.

Les chauves-souris vont préférer la consommation des papillons nocturnes.

D’autres espèces d’oiseaux et certains insectes peuvent aussi participer à la régulation, c’est pourquoi des mesures générales en faveur de la biodiversité sont envisagées dans la lutte contre cette espèce.

Ce contenu a été publié dans Infos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.